page-banner

Notre conseil d'administration

Notre conseil d’administration

C’est pour nous un grand honneur que ces personnes distinguées soient membres
du Conseil d’administration du prix Al-Sumait

S.E. Cheikh Dr. Ahmad Nasser Al-Mohamad Al-Sabah

Son Excellence Cheikh
Dr. Ahmad Nasser Al-Mohamad Al-Sabah
Ministre des Affaires étrangères

Dr. Ahmad Nasser Al-Mohamad Al-Sabah est né en 1971, il a obtenu un BA en relations internationales et un BA en langues étrangères.Il a obtenu le certificat Metriz pour les sciences humaines de l’Université de Strasbourg et un master en relations internationales et traduction de la même université en 1995. Il a obtenu un doctorat en sciences politiques à l’Université de la Sorbonne en 2000. Il a occupé plusieurs postes de haut niveau au ministère des Affaires étrangères, dont un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire en 2005. Il est devenu ministre adjoint des Affaires étrangères du premier vice-premier ministre et des affaires du cabinet du ministre des Affaires étrangères en 2016 et assistant ministre des Affaires étrangères du vice-premier ministre et des Affaires du Cabinet du ministre des Affaires étrangères en 2017.

Dr Stefania Giannini

Mme Stefania Giannini a été nommée sous-directrice générale de l’éducation en mai 2018, devenant ainsi le plus haut fonctionnaire des Nations Unies en matière d’éducation. À ce poste, elle offre une vision stratégique, et mène les efforts du secteur éducatif de l’Unesco pour la coordination et la surveillance de la mise en place de l’agenda éducatif 2030, sans perdre de vue les objectifs de développement durable. Elle a passé sa carrière à promouvoir l’éducation en tant que droit de l’homme fondamental, à travers l’importance du langage, de l’apprentissage continu, de la culture, et de la liberté d’expression et d’identité, pour des sociétés plus inclusives et plus égalitaires.

Avec une formation universitaire dans les sciences humaines (doctorat en linguistique), Mme Giannini est devenue en 1992 professeur de linguistique et a occupé le poste de Rectrice de l’Université pour étrangers de Pérouse (2004 – 2012). Ce fut l’une des premières femmes Rectrice, et la plus jeune de l’époque en Italie.

Pendant ces années, Mme Giannini a coordonné de nombreux projets internationaux dans le domaine de l’éducation supérieure et de la recherche, contribuant ainsi à l’amélioration de la coopération des universités en Europe et dans plusieurs autres pays, des États-Unis aux pays d’Asie, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Pendant la même période, elle était également membre du Comité de sélection du programme Erasmus Mundus à Bruxelles (2005 – 2009), responsable des relations internationales pour le Comité de conférence des recteurs d’universités italiens (2006 – 2010) et membre de la Commission nationale de la promotion de la culture italienne à l’étranger au Ministère des affaires étrangères (2006 – 2011).

Plus tard, dans ses rôles de Sénatrice de la république d’Italie (2013 – 2018) et Ministre de l’éducation, des universités et de la recherche (2014 – 2016), elle a développé et mis en place une réforme structurelle du système éducatif italien, centrée sur l’inclusion sociale et la conscience culturelle. Mme Giannini a également présidé le Conseil d’éducation et de compétitivité de l’Union européenne lors de la présidence italienne (de juillet à décembre 2014), travaillant à promouvoir l’importance de la créativité, de l’héritage culturel et de l’innovation en tant qu’outils de dialogue entre des populations diverses, tout en prévenant la radicalisation et l’extrémisme.

En plus de son poste actuel de sous-directrice générale de l’éduction à l’UNESCO, Mme Giannini est aussi Conseillère pour la Commission européenne sur la recherche et l’innovation, et membre du Groupe Atlantis de la Fondation Varkey et de Rise (Research, Innovation and Science Policy Experts ou Experts en recherche, innovation et politiques des sciences).

Dr Daniel Gustafson

Daniel Gustafson est titulaire d’une licence en économie et en relations internationales ainsi qu’une maitrise ès sciences en économie agricole, obtenus toutes deux à l’Université du Wisconsin, et d’un doctorat en extension agricole de l’Université du Maryland. Il a débuté sa carrière à l’institut interaméricain de coopération pour l’agriculture (IICA). Basé au Brésil de 1977 à 1988, il a travaillé au développement des programmes de recherche et d’extension agricole. Il est ensuite retourné à l’Université du Maryland en 1988, où il a travaillé au Centre de gestion du développement international relié au Service d’extension coopérative du Maryland, en tant que directeur des programmes, responsable du développement et de la mise en place d’activités de projet, du développement institutionnel et de la mise en place de politiques agricoles et relatives aux ressources naturelles. Il a rejoint la FAO en 1994, pour travailler sur un projet basé au Département national du développement et de l’extension rurale au Ministère de l’agriculture à Maputo, Mozambique. En 1998, il est nommé représentant FAO du pays du Kenya, en plus d’être responsable des programmes FAO en Somalie. Il devient également représentant FAO pour l’Inde et le Bhoutan en 2002. Dès décembre 2007, il devient directeur du bureau de liaison de la FAO aux États-Unis et au Canada, depuis Washington D.C. Le bureau de liaison facilite la communication et la coopération entre la FAO et les gouvernements du Canada et des États-Unis, entre la FAO et la Banque mondiale et d’autres organisations internationales et interaméricaines basées à Washington, et avec les universités, les sociétés civiles et le secteur privé. En février 2012, il est nommé Directeur du bureau d’assistance à la décentralisation (OSD), basé dans les locaux de la FAO à Rome, Italie. Depuis ça, il dirige les efforts de l’organisation pour renforcer les bureaux nationaux et régionaux de la FAO, en mettant une emphase toute particulière sur la direction des bureaux nationaux de la FAO. De manière plus large, il soutient les aspects relatifs à la décentralisation du processus de transformation de la FAO. En plus de ses responsabilités envers la division OSD, en octobre 2012, il est temporairement nommé responsable des services aux entreprises, des ressources humaines et du département financier.

M. Bill Gates

Bill Gates est coprésident de la Fondation Bill et Melinda Gates. Avec la coprésidente Melinda Gates, il façonne et approuve les stratégies d’octroi de subventions, défend les problèmes de la fondation et aide à définir les directions globales.

Bill et Melinda Gates travaillent ensemble pour offrir de nouveaux horizons aux personnes les plus défavorisées, en collaborant avec des bénéficiaires et des partenaires. Ils participent également à des événements nationaux et internationaux, et ils effectuent de nombreux voyagent pour attirer l’attention sur les enjeux défendus par leur fondation.

Bill Gates a débuté ses initiatives philanthropiques en 1994, lorsqu’il a créé la Fondation William H. Gates qui se concentrait sur les problèmes de santé mondiale. Trois ans plus tard, Bill et Melinda ont créé la « Gates Library Foundation », dont l’objectif était de mettre à disposition des ordinateurs connectés à Internet dans les bibliothèques américaines. En 1999, la fondation a changé de nom pour la « Gates Learning Foundation », afin de refléter son objectif principal qui consistait à faire en sorte que les étudiants issus de minorités à faibles revenus soient préparés au cursus universitaire et qu’ils disposent des moyens pour y parvenir. En 2000, pour accroître l’efficacité et la communication, les deux groupes ont fusionné dans la Fondation Bill et Melinda Gates.

En 1975, Bill Gates a quitté l’Université d’Harvard au cours de sa première année pour concentrer ses efforts sur Microsoft, la société qu’il a fondée avec son ami d’enfance Paul Allen. En tant qu’architecte-logiciel-en-chef et président, Gates a conduit l’entreprise vers son statut de leader mondial de logiciels, de services et de solutions pour les entreprises et les particuliers. En juillet 2008, Gates est devenu président de Microsoft et conseiller sur certains projets clés de développement (visitez le site Web de Microsoft pour plus d’informations sur son travail avec l’entreprise).

Bill Gates a également fondé Corbis, qui développe une archive numérique complète d’arts et de photographies provenant de collections publiques et privées du monde entier. Il est membre du Conseil d’administration de Berkshire Hathaway Inc.

Bill Gates a grandi à Seattle avec ses deux sœurs. Son père, William H. Gates Sr., est coprésident de la fondation et avocat retraité. Sa défunte mère, Mary Gates, était institutrice, régente de l’Université de Washington et présidente de United Way International. Les Gates ont trois enfants.

M. Abdulatif Al-Hamad

Né en 1937 au Koweït, Abdlatif Yousef Al-Hamad a obtenu en 1960 un diplôme en affaires internationales avec mention au « Claremont Mckenna College » en Californie, avant de suivre le programme d’affaires internationales de la « Harvard Graduate School of Arts and Science ». De retour au pays, il a été membre de la délégation du Koweït aux Nations Unies pendant la demande d’adhésion du Koweït à l’ONU au début des années 60, avant de passer deux ans en tant que directeur de la « Kuwait Investment Company ». Au cours des 18 années suivantes, il a occupé le poste de directeur général du Fonds koweïtien pour le développement économique arabe, en plus d’être directeur de la « South & Arabian Gulf Society », une organisation éducative et philanthropique. Pendant cette période, il a été directeur général de la « Kuwait Investment Company » entre 1965 et 1974, président de la « Kuwait Prefabricated Building Company » de 1965 à 1978, et président de la « United Bank of Kuwait » à Londres entre 1966 et 1981. Ses autres rôles et fonctions incluent :

  • 1967 – à ce jour : Administrateur ; Institut arabe de planification.
  • 1991 – à ce jour : Membre du Conseil d’administration ; Centre Sud Genève.
  • À ce jour : Membre du Conseil d’administration ; Kuwait Investment Authority.
  • À ce jour : Membre du Conseil consultatif pour la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ; Banque mondiale, Washington D.C.
  • À ce jour : Administrateur ; Green Cross International.
  • À ce jour : Administrateur ; The Earth Council, Costa Rica.
  • 1996 : Président du Groupe de travail du Comité du développement sur les banques multilatérales de développement.
  • À ce jour : Membre du Conseil supérieur de l’éducation, Koweït.
  • À ce jour : Administrateur ; Institut international d’études stratégiques, Londres.
  • À ce jour : Membre du Conseil consultatif international des relations étrangères, New York.
  • À ce jour : Administrateur ; The International Crisis Group.
  • À ce jour : Membre du Conseil consultatif du Centre d’études du Moyen-Orient, Université de Chicago.
  • À ce jour : Membre du Conseil consultatif de l’Institut pour l’étude transrégionale du Moyen-Orient contemporain, de l’Afrique du Nord et de l’Asie centrale, Université de Princeton.
  • À ce jour : Membre du conseil d’administration ; The International Investor, Kuwait.
  • À ce jour : Membre du Conseil d’administration de l’Institut des hautes études de l’Université des Nations Unies (UNU / IAS), Tokyo.
  • M. Abdulatif Al-Hamad est marié et père de deux garçons et deux filles.

M. Makhtar Diop

Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique

Sous sa direction au cours de l’exercice 2016, la Banque mondiale a alloué 9,4 milliards de dollars à l’Afrique subsaharienne pour aider à relever des défis de développement : améliorer la sécurité alimentaire et la productivité agricole ; améliorer l’accès à une énergie abordable, fiable et durable, créant ainsi des opportunités économiques pour la jeunesse africaine ; répondre rapidement et efficacement aux situations d’urgence telles que la récente épidémie d’Ebola.

Avant d’occuper cette fonction, M. Diop a été directeur de la Banque mondiale pour le Brésil à Brasilia, entre janvier 2009 et avril 2012. Avant cela, il a occupé les postes de directeur de la stratégie et des opérations et de directeur sectoriel des finances, secteur privé et infrastructures, en Amérique latine et dans les Caraïbes. Entre 2002 et 2005, M. Diop a été directeur national des banques du Kenya, de l’Érythrée et de la Somalie, basé à Nairobi.

Avant de rejoindre la Banque mondiale, M. Diop a travaillé au Fonds monétaire international, en mettant l’accent sur la République centrafricaine. Il a également été ministre de l’économie et des finances du Sénégal.

En 2014, Jeune Afrique l’a nommé « l’un des 50 Africains les plus influents ».

Dr. Kwaku Aning

J’ai passé les trente-huit dernières années à travailler dans des organisations du système des Nations Unies axées sur les négociations de la sécurité mondiale (Article VII de la Charte des Nations Unies), et sur la mise en application de la science et de la technologie au développement socioéconomique des pays en développement.

J’étais le représentant du directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) auprès des Nations Unies à New York lorsque la crise nucléaire irakienne a été soumise au Conseil de sécurité des Nations Unies et pendant la transition de la CSNU à la COCOVINU. L’AIEA faisait partie de l’équipe d’inspection de l’ONU et détenait le dossier nucléaire ; j’ai représenté l’Agence au Conseil. Suite à cela, j’étais basé à Vienne pendant dix ans en tant que secrétaire du Conseil des gouverneurs et de la Conférence générale, qui étaient également chargés du dossier Irak.

En 2003, le programme nucléaire clandestin de l’Iran a attiré l’attention de la communauté internationale. En tant que secrétaire du Conseil des gouverneurs, j’ai géré jusqu’à la fin 2010 les débats et les discussions au sein du Conseil des gouverneurs et de la Conférence générale, ainsi que les rapports, les décisions et les résolutions adoptés.

De janvier 2011 à juin 2015, j’ai occupé le poste de directeur général adjoint de l’AIEA et Chef du Département de la coopération technique. J’ai géré des efforts de soutien très concrets auprès des pays en développement, avec la mise en application pacifique de la science et de la technologie nucléaires. Ce travail a été réalisé dans les domaines de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, de la santé (cancer, nutrition, maladies cardiovasculaires, etc.), de la gestion de l’environnement et de l’eau, et des applications industrielles. Les projets ont été mis en œuvre dans plus de 130 pays, avec un budget annuel de plus de 200 millions d’euros et un effectif de 250 personnes.

Avant de rejoindre l’AIEA, j’ai travaillé avec les Nations Unies et la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement) sur l’application de la science et de la technologie au développement socio-économique des pays en développement.

Je suis actuellement Gouverneur pour le Ghana au sein du Conseil des gouverneurs de l’AIEA, composé de trente-cinq membres, et envoyé spécial du directeur général de l’AIEA sur le cancer en Afrique. Je suis également le président du Conseil d’administration du « Ghana Nuclear Power Institute », l’organisme supervisant le développement du nucléaire au Ghana.

Je suis détenteur d’une Licence en génie mécanique (summa cum laude) de l’Université Kwame Nkrumah pour la science et la technologie, au Ghana ; d’une maîtrise en physique des solides de l’Université de Princeton ; et d’un doctorat en métallurgie de l’Université de Columbia, à New York.

Dr. Khaled Ali Al-Fadhel

Dr. Khaled Ali Al-Fadhel is the Director-General of the Kuwait Foundation for the Advancement of Sciences (KFAS).

His past experience and positions include:

Minister of Oil and Minister of Electricity and Water (2018-2020).

Chairman of the Board of Directors of the Kuwait Petroleum Corporation (2018- 2020).

Under-Secretary of the Ministry of Commerce and Industry (2018).

Assistant to the Vice President of Kuwait University for Scientific Affairs, and Director of the Center for Educational Measurement and Assessment (2015- 2018).

Director of the Guidance and Counseling Office at the College of Engineering and Petroleum at Kuwait University (2008-2011), and Assistant Dean for Student Affairs at the College (2011-2015).

Member of the teaching staff of the Chemical Engineering Department at Kuwait University (2005-2018).

A PhD in Mathematical Modeling of Micro-Chemical Systems from Lehigh University, USA, with a specialization in Chemical Engineering, in 2005.

He won several international recognition awards, including the Leonard Winsel Award for the best performance in the admission test for the doctoral program in 2000, the Distinguished Teaching Award from Lehigh University in the United States of America in 2004, and the Distinguished Teaching Award from the College of Engineering and Petroleum at Kuwait University in 2007.

M. Tareq Al-Mutawa

Tareq Bader Salem Al Mutawa est né au Koweït en 1945 ; il est aujourd’hui marié avec des enfants. Après avoir obtenu un diplôme en affaires, il a occupé de nombreux postes, notamment celui de président d’Al-Ahlia Investment Co. et président de Shuaiba Paper Products Co. Il a siégé aux Conseils d’administration de Burgan Bank, de la Compagnie nationale du cinéma du Koweït, d’Eva Bank – Paris, de Bayan Investment Co. et d’AI-Ahlia Trading. & Contracting. Co.
Aujourd’hui, en plus d’être administrateur du prix Al-Sumait pour le développement de l’Afrique, il occupe les postes suivants :

  • Membre indépendant du Conseil du Global Argan Real Estate Management.
  • Membre du Conseil d’administration de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Koweït depuis 2008.
  • Membre du sous-comité de l’industrie et du travail de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Koweït.
  • Membre du sous-comité des projets publics et de logement de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Koweït.
  • Membre du comité de consultation pour les zones franches de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Koweït.
  • Membre du Conseil d’administration de l’Autorité Publique pour l’Industrie, représentant la Chambre du Commerce et de l’Industrie du Koweït.
  • Membre du Conseil d’administration du Comité national d’appui à l’éducation – Ministère de l’éducation.
  • Membre du Conseil d’administration du Comité populaire pour la collecte de fonds.
  • Membre du Conseil d’administration de l’Australian College.
  • Directeur général de Sadeer General Trading & Contracting Co.W.L.L Koweït.
  • Directeur général de Sadeer General Trading & Contracting – Liban.
  • Directeur général de Sadeer Industries for Manufacturing GRG & GRC – Koweït.
  • Directeur général du bureau de Tariq Al Badar pour le commerce général et les contrats au Koweït.
page-bottom-border
page-bottom-border